APERO-CONFERENCE DU 12 JANVIER 2016

APERO CONFERENCE du mardi 12 janvier 2016 à Semussac

« L’enfant face aux écrans : réguler et protéger »

 

Cette conférence, organisée par la Mairie de Semussac et le Centre Socio-Culturel Arc en Ciel, a réuni une vingtaine de personnes. L’animation était assurée par Valérie Menneret, conseillère pédagogique de l’Inspection Académique.

Ce compte-rendu complète la plaquette ci-jointe.

La campagne 3-6-9-12 ans « maîtrisons les écrans » émane d’un rapport de Serge TISSERON sur les effets positifs et négatifs des écrans.  Cette étude a été réalisée pour un projet de création d’une chaine de télévision spécifique aux bébés.

Les résultats de l’étude ont mis en lumière qu’il n’y avait aucun intérêt à proposer une chaîne en direction des bébés. Elle a conduit à la règle des 3-6-9-12,  âges qui correspondent à des changements dans l’évolution de l’enfant.

Plusieurs questions se posent : combien d’heures de télévision ? Quel âge pour la console ? Pour le téléphone ? Dans quel cadre ?…

La règle des 3-6-9-12 définit le cadre suivant :

  • Pas de télévision seul avant 3 ans
  • Pas de console seul avant 6 ans
  • Pas d’internet seul avant 9 ans
  • Pas de réseau social seul avant 12 ans.

 

De manière générale, il est nécessaire d’accompagner son enfant, de ne pas le laisser seul face à l’écran, de lui expliquer ce qu’il voit à la télévision. La violence et la publicité inondent le paysage télévisuel. Il existe 3 formes de violence possibles : le contenu de l’image, le montage (son, rythme) et l’histoire présentée.

 Inviter l’enfant à réagir sur l’utilisation du système publicitaire. Certains psychologues parlent de « dressage précoce à la consommation et à la violence ».

Par nature, un enfant n’est ni violent, ni capricieux ð il est important de le consolider.

Pas de télévision avant 3 ans :

Avant 3 ans, l’enfant développe sa motricité. La télévision n’a aucun impact positif dans son évolution.

Les tablettes tactiles constituent le seul support éventuellement adapté. A condition que les logiciels soient adaptés, sans autre objectif que le jeu, 10 mn par jour maximum. Elles ne doivent pas se substituer aux jeux traditionnels et être toujours accompagnées par l’adulte.

Pas de console de jeux seul pour les 3-6 ans :

A cet âge, la construction se fait toujours autour de la motricité globale.

Un enfant jouant seul devant une console avant 6 ans, risque de développer un aspect compulsif.

– Favoriser les jeux de stratégie, de raisonnement, de coopération.

La classification des jeux est fiable, contrairement aux programmes télé.

80 % des programmes regardés par les 3-12 ans ne leur sont pas destinés.

Pas de navigation seul sur internet pour les 6-9 ans :

Limiter le temps d’exposition aux écrans.

– Eviter les «j’interdis », préférer « tu as le droit à un temps donné et ceci n’est pas négociable». A partir de cette règle, laisser l’enfant gérer les différents temps d’exposition entre les écrans.

– Pas de journal télévisé avant 6 ans.

Après 6 ans, accompagner l’enfant devant les images. Garder à l’esprit qu’il s’agit d’UN point de vue qui est présenté.

Pas de réseau social seul pour les 9-12 ans :

Les réseaux sociaux sont en accès à partir d’un certain âge. Mais les enfants mentent souvent sur leur âge pour s’inscrire.

Vigilance sur les jeux vidéos en réseau : beaucoup d’échanges échappent aux parents avec parfois des dérives (insultes, harcèlement…).

– Régulation nécessaire quant aux téléphones portables.

Les « protections parentales » sont des verrous qui sautent dès que les enfants entrent au collège.

 

Point de vigilance :

Arrêt des écrans 1h30 à 2h avant le coucher.

La lumière bleue qui en émane perturbe l’horloge biologique, le corps crée moins de mélatonine ce  qui conduit à un retard de l’endormissement (moins 22 % de mélatonine = moins 1h d’endormissement).

La conférence s’est clôturée autour d’un apéritif, moment d’échange et de convivialité.

 

– Prochain apéro-conférence :

mardi 8 mars 2016 à 19h

au Foyer Rural de Semussac

sur le thème des Réseaux Sociaux

DEPLIANT 12.01.2016 1DEPLIANT 12.01.2016 2